LES FEMMES DANS LA CONSOMMATION “ECO”

0 Comment
554 Views

Adolescente, j’étais très proche de ma mère, commerçante de produits vivriers. À ses côtés j’apprenais énormément. Ce qui m’a marqué quand nous travaillions ensemble, c’était le gaspillage de certaines denrées car elles pourrissaient vite. Il faut comprendre  que nous manquions de moyens de transformation et de conditionnement. Des produits encore consommables qui finissaient à la poubelle ! Ce constat m’a grandement affectée et j’ai décidé des années plus tard de mettre sur pied un projet qui m’aiderait à solutionner le problème. Je l’ai appelé INNOVA FEMME

Je suis Abeu Enahis Christelle, Alumni AWF 2018, Fondatrice à Innova Femme et aujourd’hui je vous partage mon parcours.

À la base, mon projet INNOVAFEMME consiste à former les femmes dans la transformation des matières premières qu’elles produisent, et de les accompagner jusqu’à la commercialisation. Ce projet prend en compte les habitudes alimentaires des ivoiriens et ne demande qu’un faible investissement financier de la part des productrices que nous visions. Les produits agricoles avec lesquels nous travaillions étaient les fruits, particulièrement les agrumes. C’est ainsi que nous nous sommes lancés en 2017. Au départ, nous utilisions une machine pour extraire le jus des agrumes (orange, pamplemousse, mandarine…). Le projet allait plus ou moins bien mais je sentais que je devais le pousser encore plus. J’ai donc postulé en 2018, au programme AWF de la Fondation SEPHIS et de son partenaire Invest for Jobs, et je fus sélectionné Durant le programme AWF, j’ai eu la possibilité de peser mon projet, de le jauger et surtout de le faire suivre par une équipe dévouée, des professeurs expérimentés, qui m’ont aidé à déceler ses faiblesses et améliorer ses forces. C’est avec 23 autres femmes qui avaient des projets très intéressants que j’ai vécu 6 semaines intenses, concentrée sur ce que je voulais faire. Cela m’a permis d’apporter de nouvelles touches, d’inscrire mon projet dans les objectifs ODD, de mieux gérer l’aspect financier et de mieux manager mon équipe.

J’ai aussi eu la chance de bénéficier de l’appui d’un mentor qui jusqu’à aujourd’hui me suit, n’hésite pas à m’accompagner, me conseiller et suivre mon évolution. C’est l’un des meilleurs privilèges qu’offrent le programme AWF.Aujourd’hui, j’ai la joie de vous présenter la première marque GOURMANDIZ né de mon Entreprise INNOVAFEMME. Une marque promotrice de Jus de fruits qui vient terminer le processus des produits cultivés par ces femmes. Nous évitons ainsi le gaspillage des denrées alimentaires et apportons des ressources financières en plus. Cela a été possible après mon passage à AWF, où j’ai pu clairement définir mes objectifs et spécifier comment les atteindre. À ce jour avec GOURMANDIZ : Nous avons une gamme saisonnière constituée de plus de 10 variétés de jus de fruits. Nous avons lancé un concept de bar à cocktail pour valoriser nos produits locaux, un mini service traiteur sur commande et nous travaillons sur un événement qui se déroulera en mars où vous aurez l’occasion de découvrir ce que nous faisons, de comprendre notre vision, et l’histoire des femmes avec lesquelles nous travaillons.

Quand je regarde en arrière, je me souviens de nos débuts : machine peu performante, pas de soutien, ressources humaines difficile à maintenir, matières premières difficiles à obtenir… Nous venons de loin mais plus que jamais nous courrons vers notre vision : apporter notre aide aux femmes dans les zones rurales, les inciter à se rassembler  en coopératives, acheter leur production, lutter contre le gaspillage des denrées alimentaires et participer à leur indépendance financière.

Je terminerai mes mots par ce message adressé à celles qui désirent se lancer dans l’Entrepreneuriat. N’ayez pas peur de mettre à l’épreuve votre idée d’entreprise. Être entrepreneur c’est un parcours de vie. On n’est pas toujours soutenu, la ressource financière n’est pas toujours disponible dans les débuts et la ressource humaine est difficile à trouver. Mais si vous avez une vision,  gardez-la sur le bout du chemin. Et surtout, participez à des programmes comme AWF qui vous aideront à dépoussiérer et enrichir ce que vous proposez. Enfin soyez au parfum des innovations, de ce qui se fait et documentez vous car “On ne réinvente pas la roue mais on peut l’améliorer”.

 

CHRISTINA N’DA


APPORTER LA MODERNITÉ ET LA CRÉATIVITÉ DANS LA PÂTISSERIE

Mon histoire avec la pâtisserie remonte à l’enfance, précisément entre...